Les rapports en ligne

La Fédération salue les différentes commissions et organisations qui travaillent à l’amélioration des conditions et des statuts des scénaristes et des métiers du scénario. Nous publions ici une sélection de rapports qui nous semblent pertinents de garder en mémoire.

Pour les professionnel-le-s et les étudiant-e-s, nous vous invitons également à suivre les actualités de la Guilde française des scénaristes, du CNC, de la SACD , des Scénaristes de Cinéma Associés ou encore de la Ligue des auteurs professionnels.

  • « Une nouvelle organisation de la fiction sérielle en France » – rapport Berger (2018-2019)

Par Alex Berger, commandé par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et qui se fonde sur une étude comparative. Objectif : observer ce qui fonctionne ailleurs, et notamment outre-Atlantique pour adapter le système français de création et de production de séries télévisées.

[…] Bien sûr, pour réussir dans la compétition mondiale et affronter le marché américain, nous avons besoin de trouver de nouvelles sources de financement : sans argent, nous ne pourrons rien. Mais il est essentiel de comprendre que cela ne suffira pas. Car au fond, c’est d’une véritable révolution culturelle dont nous avons besoin.

  • « Scénaristes de cinéma, un autoportrait » – ouvrage collectif (2019)

Scénaristes de cinéma, un autoportrait, ouvrage collectif signé par le SCA, est paru aux éditions Anne Carrière le 1er mars 2019.

Les joies et les peines du métier y figurent, sous forme de chapitres thématiques, ainsi que des pistes pour améliorer les conditions d’exercice du métier.

(dossier de presse)

autoportrait_sca_dp_def

  • « L’écriture des films et séries en France » – une étude quantitative conduite par le CNC et la SACD (avril 2019)

Faite à partir de l’analyse des contrats d’auteurs des films et séries du panel. Une enquête en ligne administrée du 13/11/2018 au 06/12/2018 auprès de 61 sociétés de production cinématographique de 1 à 5 salariés pour déterminer le taux de transformation des films (mise en production effective des projets).

  • « Conditions de travail et trajectoires professionnelles des scénaristes de télévision dans l’animation française » – rapport d’étude (septembre 2019)

Par Maxime Besenval (Chercheur contractuel, Centre de Sociologie des Organisations/CNRS) sous la direction de Gwenaële Rot (Professeur de sociologie à Sciences Po et membre du Centre de sociologie des organisations/CNRS).

[…] Notre volonté est de mettre en lumière les enjeux fondamentaux de l’expérience de travail des scénaristes de dessin animé en France. […] Face aux difficultés à se maintenir dans l’emploi, quelles sont les ressources et compétences nécessaires à la permanence dans l’activité ? Quels types de processus identitaires se déploient en pratique dans un environnement où les prises sur l’avenir professionnel sont instables et mouvantes ? […] comment s’insère le travail d’écriture dans un processus créatif à l’intersection d’une forte pluralité de logiques d’action ? Quelles formes d’engagement se déploient dans la pratique d’une activité non linéaire ?

  • « Pour la sensibilisation de la jeunesse à l’écriture créative et scénaristique » – rapport de la Mission Sullivan (novembre 2019)

Par Lorraine Sullivan. Cette réflexion et cette consultation rassemblent les retours de nombreux professionnels de l’audiovisuel en France et à l’étranger sur la place de l’écrit dans le cinéma et l’audiovisuel et plus spécifiquement la formation à l’écriture du scénario en France.

[…] Beaucoup de ceux interrogés sont convaincus que des changements majeurs doivent s’opérer rapidement, qu’il nous faut remettre l’écrit au coeur des priorités et que la formation à l’écriture doit être un pendant essentiel de l’action menée pour soutenir nos créateurs et créatrices.

  • « L’auteur et l’acte de création » – rapport Racine (janvier 2020)

Par Bruno Racine, avec le concours de Noël Corbin, Inspecteur général des affaires culturelles, Céline Roux, maître des requêtes au Conseil d’Etat et Bertrand Saint-Etienne, auditeur à la Cour des comptes. Les éléments de diagnostic réunis par la mission lui permettent de caractériser de façon objective l’évolution de la situation des artistes-auteurs, qui fait l’objet de la première partie du rapport. La mission relève ainsi un phénomène déjà ancien de fragilisation des conditions de vie et de création des artistes-auteurs, aggravé récemment par des facteurs conjoncturels, tandis que les artistes-auteurs demeurent insuffisamment organisés pour faire entendre leur voix et que les pouvoirs publics ne les prennent qu’imparfaitement en considération dans leurs politiques.

[…] En proposant un calendrier de mise en œuvre de ses recommandations, la mission souligne que certaines de ces mesures conditionnent les autres. Il s’agit en effet de renforcer les artistes-auteurs collectivement, par l’organisation rapide d’élections professionnelles qui permettront de donner corps et légitimité au Conseil national des artistes-auteurs à créer afin de servir de cadre à la négociation collective avec les diffuseurs; de conforter l’artiste-auteur au niveau individuel, en mettant à l’étude sans délai la définition d’un contrat de commande prenant en compte le travail de création ; en demandant aux organismes de gestion collective de réserver une part de leurs crédits d’action culturelle aux aides bénéficiant directement aux artistes-auteurs, part qui ne devrait pas descendre au-dessous d’un taux à fixer ; en conditionnant toute aide publique au respect des droits des artistes-auteurs, ce principe s’appliquant notamment à la mise en œuvre effective du droit de représentation dans le domaine des arts visuels et à la rémunération de certaines catégories d’auteurs dans les salons et festivals.

  • « L’IMPOSSIBLE DIALOGUE SOCIAL / Artistes-auteurs : Pourquoi la France bafoue-t-elle la constitution et ses engagements internationaux en matière de dialogue social ? » – La Guilde française des scénaristes (septembre 2020)

[…] Si nous rappelons ici le principe fondamental de la liberté syndicale, et la nécessité impérieuse d’un mouvement syndical, stable, autonome et indépendant, c’est que rien de tel n’existe pour les scénaristes ou les artistes-auteurs. […] Mais pourquoi cette désorganisation de la représentation professionnelle perdure-t-elle ? Les raisons systémiques qui expliquent le maintien de cet écosystème incohérent sont difficilement avouables politiquement. Cette situation est en réalité le fruit d’un héritage historique, désormais inadapté aux conditions de travail des artistes-auteurs. Cette désorganisation est également entretenue par les pouvoirs publics, pour des raisons de commodité, au détriment des intérêts des artistes-auteurs. […] Alors, pourquoi est-ce la cacophonie dans le dialogue social ? Pourquoi ces résistances à faire bouger les choses ? Pourquoi est-ce grave ? Quelles solutions sont possibles ?

  • « Pour un meilleur accompagnement des auteurs » – Rapport de la mission de Nadja Dumouchel pour le CNC (octobre 2020)

Rapport de la mission de Nadja Dumouchel portant sur le volet accompagnement et service aux auteurs. Ce rapport analyse l’ensemble des solutions d’ores et déjà offertes aux scénaristes et à tous les auteurs à travers les actions mises en oeuvre par le CNC et formule des recommandations opérationnelles visant à permettre au CNC d’améliorer ses services aux auteurs.